T6 Harvard

T6 Harvard

Étonnamment pour un avion qui a été initialement conçu en 1935, le T6 était encore en service dans les forces aérien-nes d'au moins 20 pays en 1985 alors qu'il approchait de son 50e anniversaire. Quand il a volé pour la première fois, son rôle avait semblé limiter à la formation, mais dans la seconde moitié de sa carrière, a été retrouvé à être utilisés dans diverses tâches de la guerre.

 

Le Harvard, la version canadienne de l'avion connu aux Etats-Unis comme un Texan, SNJ et de Yale, et comme Wirraway en Australie, était peut-être l'expression ultime d'une machine complète de l'aérodynamique avec puissance exubérante et douée de toutes les caractéristiques physiques des avions plus puissants et rapides. Cabine fermée, chariot rétractable, freins et ailerons avec commandes hydrauliques, hélice à pas variable et à des certaines installations de bord.

L’HB-RAJ est un des derniers Harvard Mk 4 (ou T 6H-4M) construit par Canadian Car & Foundry Company de Fort William au Québec qui a été la dernière fabrique à produire ce type d'avion.

Après un obscur service dans l'aviation militaire italienne, il fut vendu à la vente aux enchères comme débris.

 

En 1986, il fut retrouvé par Franco Actis qui en entama la restauration en 1989. Le travail a demandé 5'000 heures de labeur, mais finalement le 15 mai 1991 les mythiques Noise Maker (bruit du puissant moteur) retournèrent à une nouvelle vie. Sa ligne élégante, sa maniabilité et sa force en font une des machines les plus appréciées parmi les collectionneurs d’avion de guerre.

Caractéristiques techniques HB-RAJ

 

Moteur : Pratt & Whitney Wasp R 1340-AN-1

Neuf cylindres radiaux qui affectent une puissance de 600 CV

 

Dimensions et poids :

Ouverture d’aile 12,81 m

Longueur 8,99 m

Hauteur 3,58 m

Superficie d’aile 23,57 m2

Poids max 2'400 kg

 

Prestations :

Vitesse de croisière 240 km/h

Vitesse max 330 km/h

Autonomie 1200 km

Du côté opérationnel 4'400 m